Fringale ou hypoglycémie


Tout sportif peut la ressentir lors d’un effort prolongé. L’hypoglycémie est la baisse du taux de sucre dans le sang en dessous de la normale.

Les conséquences sont néfastes sur la performance physique. C’est ce qu’on appelle la fringale, ce besoin d’énergie qui coupe les jambes si l’on n’y remédie pas immédiatement. La fringale résulte en général d’une mauvaise gestion de l’alimentation avant et pendant l’effort.

Circonstances de l’hypoglycémie chez le sportif

L’hypoglycémie survient principalement en deux circonstances :

  • Tout d’abord au début de l’exercice, par l’ingestion de sucres juste avant, le corps étant à jeun depuis plusieurs heures.
    La glycémie augmente rapidement et l’organisme en réaction, sécrète de l’insuline qui fait chuter le taux de sucre, parfois de façon trop importante. C’est ce qu’on appelle l’hypoglycémie réactionnelle.
    Par exemple, si un produit très sucré est ingéré une heure avant l’exercice, l’hypoglycémie survient 30 minutes après le début de l’exercice.
  • L’hypoglycémie peut également survenir en fin d’exercice lorsque les réserves en glycogène (muscles et foie) sont épuisées et que le muscle utilise le glucose du sang.
    Ce type d’hypoglycémie survient lorsque les réserves en glycogène n’ont pas suffisamment été fournies dans l’alimentation des jours et des heures qui précèdent, ou que le resucrage est insuffisant pendant l’épreuve.

Quelques conseils pour lutter contre l’hypoglycémie :


  • L’hypoglycémie est assez simple à reconnaître. Elle se manifeste par une hypersudation, des tremblements, une sensation de faim presque douloureuse (comme une crampe à l’estomac), une accélération de la fréquence cardiaque.
  • A l’extrême, une hypoglycémie peut provoquer une perte de connaissance quand elle n’est pas corrigée.
  • Lorsqu’elle apparaît, il faut ralentir l’allure ou l’intensité de l’exercice, et ingérer des boissons riches en glucose ou des sucres tous les quarts d’heures.
  • Pour prévenir l’apparition d’une hypoglycémie, il faut bien gérer ses apports glucidiques, et notamment, ne pas commencer une séance de sport à jeun depuis la veille et ingérer des sucres rapides dans l’heure qui précède le début de l’exercice ou de l’épreuve sportive.
  • Un autre défaut à éviter est de ne rien prendre pendant l’effort (sauter les ravitaillements pour les coureurs par exemple), ou partir trop vite.
  • Si l’effort doit durer plus de 1 heure, il faut prendre au bout de 15 à 20 minutes un peu de boisson sucrée ou une à deux bouchées d’une barre énergétique ou un fruit sec, et renouveler toutes les 15 à 20 minutes pour éviter cette fringale.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que pour laisser un commentaire sur le blog, tous les champs du formulaire ci-dessous sont à renseigner obligatoirement. La publication de votre commentaire sera soumise à modération de la part de l'équipe de Jogger Cool. Les messages à caractère publicitaire ne seront pas publiés. Merci.